Charles d’Hubert (31), Trompettiste de formation, intègre le Conservatoire de Toulouse en 2006 et après quelques années, débute son apprentissage de la direction auprès de Rolandas Muleïka qui lui enseigne la direction de Choeur et l’encourage à suivre les classes d’éruditions. Charles sort du Conservatoire en 2013, l’année de son prix de direction de Choeur avec en poche des Premiers Prix de Solfège et d’Analyse qu’il a passés tout en suivant les cours de direction de Choeur, d’Histoire des Arts, et de trompette en cycle Spécialisé. L’étude de la direction d’ensembles vocaux engendrant la nécessité d’un travail vocal approfondi, il construit sa voix de contre-ténor tout en apprenant par l’expérience qu’il acquiert au sein de l’Ensemble Antiphona avec lequel il se produit en France et à l’étranger, dont il devient membre permanent en tant que soliste. En 2013 il devient assistant du chef Pierre Bleuse avec MusikA Orchestra Academy et l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Il a l’occasion de travailler avec des solistes internationaux comme Gautier Capuçon et Bertrand Chamayou. En 2015 il rencontre Tugan Sokhiev et débute un long travail de haut niveau avec Sabrie Bekirova. Tous deux élèves d’Ilya Musin, ils encadrent l’enseignement de Charles au sein de l’ONCT et après une semaine finale en tant que membre de l’Académie Internationale de Direction d’Orchestre du Capitole de Toulouse, il intègre la classe de Sabrie Bekirova à l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse. Il y suit un enseignement d’une rare exigence et dirige ponctuellement des orchestres de la région. En 2017, il fonde la Chambre Symphonique de Toulouse et dirige la formation à plusieurs reprises dans des programmes classiques et romantiques.