Michalis Boliakis est né à Athènes et a étudié le piano avec Elena Mouzalas et Harmony, Counterpoint, Fugue et Orchestration avec Alkis Papadopoulos. Considéré comme un prodige du piano, il a été récompensé au Concours national de piano grec et au Concours international de piano Konzerteum, et a reçu une bourse de l’État grec et de la Fondation Leventis pour étudier à l’étranger. En 2005, il s’installe en France, où il se spécialise dans la performance de piano, le piano collaboratif et le coaching vocal au prestigieux Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec des professeurs accomplis et charismatiques tels que Bruno Rigutto, Anne Queffélec et Erika Guiomar. En 2007, l’Académie d’Athènes a honoré son engagement artistique avec le Prix Eleni Mykoniou. En 2012, à la fin de ses études de Master, le Conservatoire l’engage comme coach vocal et accompagnateur.

Depuis lors, il a participé à des projets professionnels passionnants et variés. Il a participé à l’Académie de Musique Contemporaine du Festival d’Aix-en-Provence et a remporté le titre Lauréat HSBC pour sa contribution, qui a marqué le début d’une collaboration très inspirante et fructueuse avec le Festival. Plusieurs institutions lyriques de renommée mondiale comme le Théâtre des Champs-Élysées, l’Opéra-Comique, l’Opéra de Lille, la Philharmonie de Paris l’ont employé comme répétiteur, vocaliste et interprète, lui permettant ainsi de collaborer avec des chefs remarquables tels que Kasushi Ono, Gianandrea Noseda , Jonathan Darlington et Jérémie Rhorer.

Michalis a rencontré le metteur en scène Jean Bellorini en 2012, pour le spectacle Cher Erik Satie , et a été invité à devenir son fidèle compagnon de musique dans ses productions théâtrales par la suite. Grâce à leur collaboration, il a acquis un aperçu du répertoire théâtral international, a remis en question et élargi sa propre conception de l’art dramatique et le processus d’incarnation d’un personnage théâtral. Cette recherche a également enrichi ses compétences musicales, puisqu’il a dû interpréter, choisir, réorganiser, improviser et composer de la musique dans une grande variété de styles (classique, rock, pop, jazz), utiliser des logiciels pour la production musicale, enseigner et diriger des chœurs classiques. musique chantée par l’équipe théâtrale talentueuse de Bellorini. Leurs travaux communs incluent Kroum de Hanoch LevinEn 2017, avec les acteurs du Théâtre Alexandrinsky de Saint-Pétersbourg, Karimazov de Dostoïevski en 2016 au Festival d’Avignon et La bonne personne de Szechwan de Brecht en 2013, pour lequel il a reçu le Prix de la meilleure musique pour la scène par le critique français Syndicat.

Depuis 2014, Michalis joue le rôle de producteur exécutif des saisons musicales du Théâtre Gérard Philipe, Centre National Dramatique de Saint-Denis. Il a conçu, dirigé et interprété de nombreux concerts acclamés par la critique, avec une grande diversité de formes et de répertoires, notamment des accompagnements de films muets ou des arrangements de musique orchestrale pour un ensemble original. Ses partenaires musicaux incluent des instrumentistes Lise Charrin, Olivier Stankiewicz, Elsa Moatti, Hugo Sablic et les chanteurs Chloé Briot, Andreea Soare, Harmonie Deschamps, Léa Trommenschlager.

En soliste, il a donné de nombreuses performances acclamées par la critique en France et à l’étranger, en collaboration avec le Festival d’Aix, le Festival de Nohant, le Festival Chopin à Paris, l’Opéra National de Bordeaux, l’Association Jeunes Talents, l’Orchestre National d’Athènes. Il a interprété des œuvres majeures de Bach, Haendel, Mozart, Beethoven, Brahms, Chopin, Liszt, Rachmaninov, Janacek, Szymanowski, Ligeti, pour n’en citer que quelques-unes.

Michalis a été admis au programme de Doctor of Musical Arts à la Juilliard School of Music pour l’année académique 2018-2019, avec une bourse complète pour les frais de scolarité.