Ce couple violon / batterie invite à écouter un chant de l’enfer qui va chercher bien loin dans la musique traditionelle albanaise, la techno, le trap, la ragga, le tout dans une ambiance transe-noise assez dingo.